[GUIDE] moteurs électriques (brushed donc à charbon)

[GUIDE] moteurs électriques (brushed donc à charbon)

Il y a encore peu de temps, je ne comprenait rien à la dénomination des moteurs électriques.
Fallait pas me demander à quoi ça correspond 10,5t ou 4,5t

Source emprunté à http://www.rccartips.com (note faut que je pense à demandé l’autorisation d’ailleurs ) …
Image

Le nombre de tours :
C’est le nombre de fois ou le fil de cuivre à été bobiné autour du rotor

Effet :
Plus il y a de tours, plus c’est lent et moins ça consomme.
A vitesse égale, le couple est plus important que sur un moteur à faible nombre de tours.
Les moteurs à faibles nombre de tours ont une vitesse de pointe très grande, En contrepartie vos accus s’épuise aussi très vite.
L’autre problème avec ces moteurs 4,5t  : les charbons s’usent très vite, et il vous faudra les changer souvent.
pour palier au manque de couple de ces moteurs, on peut leur mettre un pignon plus petit.
On transforme ainsi la vitesse en couple.

Les moteurs dits « stock » son d’origine, Il s’usent peu, et tournent suffisamment vite pour s’amuser.

Les bobinages simples, doubles, triples voir quadruples :
Certains moteurs sont en 12 tours double ( 12x2 ou 17x3).
Cela signifie qu’ils ont un double ou un triple bobinage.

Effet :
Déplace la puissance sur la courbe de rendement.
un moteur simple bobinage aura de la puissance en bas régime, un moteur à bobinage double ou triple aura toute sa puissance haut dans les tours.
Donc pour un circuit technique : bobinage simple
pour un circuit Rapide : bobinage multiple.

Les bobinages fait à la machine ou à la main :
comme dans beaucoup de disciplines, rien ne remplace le savoir faire d’une main experte pour obtenir la meilleure qualité. Un moteur bobiné à la main sera donc plus performant qu’un moteur bobiné à la machine.
par contre, le « fait main » coûte vraiment très cher …

Le commutateur : On ne choisit pas souvent la taille du commutateur, mais sachez que plus il est gros, plus on a de couple, plus il est mince, plus on a de vitesse

L’équilibrage :
Certains moteurs (en fait tous les moteurs haut de gamme) sont équilibrés. Comme pour les pneus de voiture, cela limite les vibrations à haute vitesse. Un moteur équilibré tournera donc plus librement.

Les charbons/balais :

Les charbons font le contact électrique entre le « capot » (endbell) et le commutateur. comme ils sont en contact mécanique, ils s’usent naturellement, et il faut les changer de temps en temps (sur les moteurs non démontables, les charbons ne s’usent pas très vite, et mieux vaut changer de moteur, que de tenter le démontage)

La forme et le matériau du charbon déterminent son pouvoir conducteur, et sa durée de vie.
En règle générale, on cherche a avoir un maximum de pouvoir conducteur, mais un minimum de frottement.
Mais malheureusement, on ne peut pas avoir les deux, il faut donc trouver un compromis :

Charbons durs : moins de puissance, mais meilleure durée de vie
Charbons tendres : plus de puissance, moins de durée de vie
Charbons grand contact – Plus de puissance, plus de couple, mais moins de tours/min (+ de frottements).
Charbons à faible contact – Moins de puissance, moins de couple, plus de tours/min.

Ressorts :
ils plaquent les charbons sur le commutateur.

En général, des ressorts durs font un meilleur contact, donc gain de couple et de puissance transmissible.
Par contre plus de consommation, et moins de vitesse (frottement) Les charbons s’usent plus vite.

Si les ressorts sont plus mous, c’est exactement l’inverse.

Les aimants :
encore une partie primordiale sur un moteur.
Plus ils ont puissant et meilleur sera votre moteur. Certains utilisent des alliages très coûteux, et produisent de très forts champs magnétiques.
Les aimants ne sont pas inaltérables, ils s’usent avec le temps, et l’utilisation. Leur plus gros ennemi est la chaleur, pensez donc a bien refroidir vos moteurs

Timings moteurs :
influence sur le déphasage du moteur.
Plus le timing est proche du zéro, plus le moteur à de couple
Plus il est élevé, plus on a de vitesse.
Toutefois, il y a une limite a ne pas dépasser, sinon, le moteur « décroche », et il ne démarre plus.

Le rodage des moteurs électriques :

Permet de roder les charbons pour qu’ils épousent parfaitement la forme du commutateur.
cela dit, ce n’est pas trop valable sur les moteurs haut de gamme, qui disposent de charbons mis en forme pour épouser le commutateur dès la sortie de boite.

Pour roder son moteur charbon:
Prenez un verre rempli d’eau déminéralisé, et faites tourner votre moteur sur piles, a une tension de 3V environ.
Le moteur ne craint rien !
si vous pensez toujours qu’eau et électricité ne font pas bon ménage, sachez que l’eau déminéralisée ne conduit pas très bien l’électricité.
Par conséquent, avec un faible voltage, pas de court circuit, la résistance du moteur reste plus faible que celle de l’eau.

Une fois que l’eau est trouble, changez là, et recommencez.
Après cela, vôtre moteur est bien rodé !, il ne vous reste plus qu’a graisser les paliers.

L’autre technique consiste à posé la voiture sur un banc de réglage sans les roues et monté le trim d’accélération de la radio afin de faire accéléré le moteur très doucement, veuillez tout de même contrôler la température car il ne doit pas chauffé.
vérifié vos charbon après chaque pack.

La taille du moteur :
en règle générale, plus un moteur est gros plus il est puissant !
en effet, dans un gros moteur on peut mettre des aimant plus gros, du bobinage bien épais, et forcément, on augmente la puissance.
pour ce qui est des classifications :

Code: Tout sélectionner

référence Mabuchi   | réf speed    | longueur de l'arbre   | Ø du boitier   | Ø de l'arbre
Mabuchi RE 280      | speed 300   |  30.5mm            |   24mm      | 2mm
Mabuchi RS 380/385   | speed 400   |  37.8mm            | 27.7mm      | 2.3mm
Mabuchi RS 540/545   | speed 500   |  50mm              |   36mm      | 3.17mm
Mabuchi RS 550      | speed 600   |  57mm              |   36mm      | 3.17mm

NB : la longueur de l’arbre est prise du cul du moteur, jusqu’au bout de l’arbre où le pignon est fixé.

Le nombre de phases :
Il faut rentrer un peu dans la technique :
Les moteurs électriques, quelque soit leur technologie, utilisent un effet de champ magnétique tournant.
Pour faire tourner un champ magnétique, il faut au minimum 3 phases.
la majeure partie des moteurs (à charbons ou brushless) sont triphasés.
Il y a 3 bobinages sur le rotor, et 2 aimants sur la cage, ce qui permet en alimentant les phases dans le bon ordre, de faire tourner le moteur dans un sens donné.
Seulement voilà, les phases des moteurs électriques, c’est un peu comme les cylindres d’une voiture : un moteur monocylindre donnera sa puissance une fois par tour, un bicylindre donnera de la puissance 2 fois chaque tour, un 4 cylindre 4 fois etc …
Pour l’électrique c’est un peu pareil, on aura une puissance mieux équilibrée si le moteur a plus de phases.
Cela dit, ces moteurs sont tout de même assez rares :? .

voilà si vous voulez complété avec votre expérience je vous en pris 😉

voici les sources utilisé pour cette article :

http://www.maximummt.com/radio-modelisme/tout-sur-les-moteurs-electriques-brushed-t22827.html
http://www.rccartips.com

 

Une réponse

  1. esbo dit :

    Première article pour le test de mise en forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *